Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 01.djvu/136

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Tardiveau.

Passez au large.


Nonancourt.

Merci !… Et pas un passant… pas même un Savoyard d’Auvergnat !

Bobin - À onze heures trois quarts !


Nonancourt.

Attendez ! nous allons savoir… (Il frappe à une maison, deuxième plan à droite.)


Hélène.

Qu’est-ce que vous faites, papa ?


Nonancourt.

Il faut nous informer… On m’a dit que les Parisiens se faisaient un plaisir d’indiquer leur chemin aux étrangers.


Un Monsieur, en bonnet de nuit, en robe de chambre, paraissant à la fenêtre.

Qu’est-ce que vous demandez, sacrebleu !


Nonancourt.

Pardon, monsieur… la place Baudoyer, s’il vous plaît ?

Le Monsieur - Attends ! brigand ! scélérat ! canaille ! (Il verse un pot à l’eau par la fenêtre et ferme. Nonancourt évite l’eau : Vézinet, qui est sans parapluie, la reçoit sur la tête.)


Vézinet.

Sac à papier ! j’étais sous la gouttière !


Nonancourt.

Ce n’est pas un Parisien… c’est un Marseillais.