Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 01.djvu/256

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Ensemble

Air de la polka de Heintz : La dernière rose

Edgard

Prends à l’instant un wagon pour Asnière ;
Avec mystère,
Pars la première.
Va te camper sur le pont solitaire :
Ne flâne pas,
Je suis tes pas !

Florestine

Je vais donc prendre un wagon pour Asnière ;
Et le première,
Avec mystère,
J’arriverai sur le pont solitaire :
Mais n’flânez pas,
Suivez mes pas.

Florestine

Ah ! que j’aime, à la brune,
Un tendre rendez-vous !
Le temps est doux,
Et nous aurons d’la lune.

Edgard

Quelle chance ! oui, là-bas,
Tu pourras voir la lune…
(Parlé. À part.) Mais du diable ! si tu vois ton gars.

Reprise ensemble

Florestine sort par la droite, premier plan.


Edgard, lui criant de la porte.

Sur le pont d’Asnières !… à gauche !… Le premier arrivé attendra l’autre !…