Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 01.djvu/257

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Scène X

Edgard ; puis Veauvardin ; puis Henriette



Edgard, seul.

Libre !… Partie !… Tra la la ! (Il fait des gambades de joie, et finit par sauter sur le fauteuil devant la cheminée en criant.) Ah !… je suis t’heureux !…

Veauvardin paraît à la porte de l’angle gauche et aperçoit Edgard perché.


Veauvardin.

Encore !


Edgard, à part.

Fichtre ! mon beau-père !…


Veauvardin.

Qu’est-ce que vous faites là ?


Edgard, toujours perché, se prenant la mâchoire.

C’est du mal de dents… Je ne sais où mettre !


Veauvardin.

Quelle drôle de médecine !


Edgard, descendant.

Voilà ce que c’est…


Veauvardin, l’interrompant.

Non ! (Sévèrement.) Beaudeloche fils !…


Edgard.

Veauvardin père !


Veauvardin.

J’ai quitté mon whist pour vous dire une chose…


Edgard.

Laquelle ?