Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 01.djvu/294

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Saint-Germain.

Me sera-t-il permis de donner un conseil à madame la baronne, relativement à cet oiseau des salons ?


La Baronne.

Qu’est-ce que c’est ?


Saint-Germain.

Si j’étais madame la baronne, je ne suspendrais plus ma perruche au-dessus de cet établissement public…


La Baronne.

Pourquoi ?


Saint-Germain.

Elle y apprend des locutions… à faire rougir Cambronne… qui pourtant n’était pas chipie !…


La Baronne.

Comment !…

Saint-Germain

Air : Depuis longtemps j’aimais Adèle

Hier, poliment je la questionne :
"As-tu déjeuné, mon Jacquot ? "
Elle me répond… mais d’vant m’am’ la baronne,
Je n’os’rai pas redir’ ce vilain mot…

La Baronne

Quel mot ? parlez…

Saint-Germain

Oh ! jamais !

La Baronne

Je l’ordonne !

Saint-Germain

Madam’ l’exige… Eh bien, à cet oiseau,
J’ demande : "As-tu déjeuné, ma mignonne ? "
Ell’ me répond… : "Oui, oui, oui, vieux chameau ! "
Ell’ m’a traité, madam’, de vieux chameau !