Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 01.djvu/321

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Saint-Germain.

Elle regardera les danses… :


Marie.

Ca la formera.


Saint-Germain.

Il faut que les jeunes personnes aillent dans le monde.


Marie.

Et si elle a soif…


Saint-Germain.

Nous lui paierons des échaudés… Est-ce convenu ?


Marie.

C’est Convenu !…

Au montent où Saint-Germain et Marie se retournent, Berthe remonte vivement près de l’alcôve.


Saint-Germain, allant vers Berthe.

Mademoiselle, nous sommes à vos ordres…


Berthe.

À mes ordres… Pour quoi faire ?


Marie.

Eh bien, pour aller…


Berthe, à part, avec malice.

Je savais bien… (Haut, jouant l’indifférence.) Oh ! c’est qu’il est bien tard… je ne sais pas si je dois…


Marie ; à part.

Elle va se faire prier, maintenant !


Saint-Germain.

Entendez-vous la musique ?


Berthe.

Allons !… mais c’est uniquement pour vous faire plaisir…