Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 01.djvu/61

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Clara, l’arrêtant.

Ah ! vous voilà… et d’où venez-vous ?


Fadinard.

Chut !… pas de bruit… je vous expliquerai ça… j’arrive de Saumur.


Clara.

Depuis six mois ?


Fadinard.

Oui… j’ai manqué la diligence… (À part.) Fichue rencontre !


Clara.

Ah ! vous êtes gentil !… C’est comme ça que vous vous conduisez avec les femmes !


Fadinard.

Chut ! pas de bruit !… J’ai quelques légers torts, j’en conviens…


Clara.

Comment, quelques légers torts ?… Monsieur me dit : "Je vais te conduire au Château des Fleurs…" Nous partons… en route, la pluie nous surprend… et, au lieu de m’offrir un fiacre, vous m’offrez… quoi ?… le passage des Panoramas


Fadinard, à part.

C’est vrai… j’ai été assez canaille pour ça.


Clara.

Une fois là, vous me dites : "Attends-moi, je vais chercher un parapluie…" J’attends, et vous revenez… au bout de six mois… sans parapluie !


Fadinard.

Oh ! Clara… tu exagères ! d’abord, il n’y a que cinq