Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 02.djvu/171

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Caboussat.

Oui, nous sommes comme ça…


Machut, à part.

On voit bien que c’est le jour des élections…


Jean, entrant vivement par la porte de droite.

Voilà la brosse !

Il brosse la chemise de Machut, par inadvertance.


Machut, le repoussant.

Aïe ! tu me piques avec ta brosse !


Poitrinas, entrant par le fond, avec des fragments de vaisselle cachés dans un mouchoir.

Ah ! mes enfants !… quelle chance !… quelle émotion !… J’ai mis à jour un tumulus… sous l’abricotier.


Jean, à part.

Ma cachette !


Poitrinas, tirant du mouchoir un morceau de porcelaine dorée.

Examinez d’abord ceci !


Jean, à part.

Ah ! saperlotte ! le saladier doré !


Caboussat.

Hein ! (Regardant Jean.) Mais je reconnais ça !


Poitrinas.

Le chiffre est dessus… un F et un C.


Caboussat, à part.

François Caboussat.


Poitrinas.

Fabius Cunctator ! c’est signé !


Caboussat, faisant de gros yeux à Jean.

Qui est-ce qui a cassé ça ?