Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 02.djvu/182

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Poitrinas.

Je m’engage à les déposer au musée d’Etampes, avec cette inscription : Caboussatus Donavit.

Il a été prendre les objets sur la table du fond.


Caboussat.

Vous êtes bien bon !


Poitrinas, entrant dans sa chambre.

Je vais boucler ma valise.

Il sort par la porte latérale à droite.


Scène XVIII

Caboussat, Blanche ; puis Machut ; puis Jean


Blanche s’est assise devant le bureau et met ses mains devant ses yeux.


Caboussat.

Allons, voilà une affaire terminée !… Es-tu contente ?… Comment ! tu pleures ?… Qu’as-tu donc ?


Blanche, se lève et traverse devant son père.

Je crois bien ! vous calomniez M. Edmond ! Il n’est pas myope ; il est grand, distingué, spirituel…


Caboussat.

Tu le connais donc ?


Blanche.

Nous avons dansé ensemble cet été.


Caboussat.

Ah ! diable !… et… et il ne te déplaît pas, ce jeune homme ?