Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 02.djvu/308

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Madame Malingear.

En revenant du marché, vous apporterez votre livre. Nous compterons.


Sophie.

Bien, madame.

       Elle sort par la droite.



Scène II

Madame Malingear, Malingear



Malingear, entrant par le fond.

C’est moi… Bonjour, ma femme !


Madame Malingear.

Tiens… tu étais sorti ?… D’où viens-tu ?…


Malingear.

Je viens de voir ma clientèle.


Madame Malingear.

Ta clientèle ! Je te conseille d’en parler… Tu ne soignes que les accidents de la rue, les gens qu’on écrase ou qui tombent par les fenêtres.


Malingear, s’asseyant.

Eh bien, ce matin, on est venu me chercher à six heures… chez moi… J’ai un malade.


Madame Malingear.

C’est un étranger, alors ?


Malingear.

Non… un Français.