Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 02.djvu/335

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Malingear, étonné.

Qu’est-ce que tu fais là ?


Madame Malingear.

N’est-ce pas ainsi chez tous les médecins en réputation ?…


Malingear.

C’est vrai, c’est leur poudre !…


Madame Malingear.

Maintenant, mets-toi à ton bureau… De l’importance, de la brusquerie… peu de paroles, tu es pressé !… Je te laisse… appelle le numéro 16… (Revenant.) Ah ! n’oublie pas qu’il se porte bien… ne va pas te tromper !


Malingear, assis à son bureau.

Sois donc tranquille !

Madame Malingear sort par la droite.


Scène VII

Malingear, Ratinois ; puis Un Domestique en livrée de chasseur.



Malingear, seul.

Elle est très forte, ma femme ! (Criant.) Faites entrer le numéro 16 !


Alexandrine, ouvrant la porte de gauche et appelant.

Le numéro 16 !


Ratinois, entrant et à part.

En voilà une séance ! trois quarts d’heure d’antichambre !…