Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 02.djvu/360

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Madame Ratinois.

Je vais écrire à ma couturière.


Ratinois.

Pour quoi faire ?


Madame Ratinois.

Eh bien, pour lui commander des robes.

Elle sort par la gauche.


Scène II

Ratinois ; puis Robert



Ratinois, seul.

Oui, des robes, pour les Italiens ! avec des corsages… rigoletto… C’est encore très salé ça ! Nous ferons nos petits comptes à la fin du mois !


Robert, entrant par le fond. Il porte des boucles d’oreilles.

Bonjour, Ratinois !


Ratinois.

Tiens, c’est l’oncle Robert !

Ils se donnent la main.


Robert.

Tout le monde va bien ?


Ratinois.

Oui, Frédéric vient de sortir.


Robert.

Et ma nièce ?


Ratinois.

Elle est là. Je vais la prévenir.