Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 02.djvu/366

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Madame Ratinois.

Il faut les recevoir… ils viennent rendre réponse.


Ratinois.

Eux-mêmes !… Tu crois ?


Madame Ratinois.

Parbleu ! (À Joséphine.) Faites entrer ! Ah ! mon Dieu ! et les housses !


Ratinois.

Oui, les housses !… ôtons les housses ! (À Joséphine.) Attendez !… on n’entre pas !… aidez-nous !… (Tous trois se mettent à ôter les housses.) Quel événement ! quelle journée !


Madame Ratinois.

Allons, de l’aplomb, du courage ! et surtout ne me tutoie pas !


Ratinois.

Pourquoi ?


Madame Ratinois.

Pour faire comme eux ! (À Joséphine, qui a jeté les housses dans un cabinet voisin.) Faites entrer !

Joséphine sort.


Ratinois, à sa femme.

Mets-toi au piano, fais des roulades !… (Apercevant une chaise, au fond, garnie de sa housse.) Ah ! nous en avons oublié une !

Il y court vivement. On entre.