Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 02.djvu/373

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Madame Ratinois.

Chère enfant ! Je vous promets de l’aimer comme une mère !


Madame Malingear.

Voulez-vous que nous Causions un peu de leur petite installation ?…


Madame Ratinois.

Oh ! bien volontiers.


Madame Malingear.

Dès demain, nous leur chercherons un appartement.


Madame Ratinois.

Un entresol ?


Madame Malingear.

Oh ! c’est bien bas, un entresol… Un second.


Madame Ratinois.

C’est bien haut, un second.


Madame Malingear.

Alors un premier ?… C’est une affaire de cinq à six mille francs.

Elles s’asseyent.


Madame Ratinois.

Mettons six mille francs.


Madame Malingear, prenant une carte dans un petit portefeuille.

Attendez, je vais écrire sur cette carte… (Ecrivant.) Loyer, six mille francs.


Madame Ratinois.

Toilette… c’est important !


Madame Malingear.

Il est bien difficile, à une femme qui voit un certain