Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 02.djvu/377

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Madame Malingear.

Oh ! c’est bien convenu. (Saluant.) Madame…


Ratinois.

Adieu, Malingear !

Ils sortent par le fond.



Scène VII

Ratinois, Madame Ratinois ; puis Joséphine



Ratinois.

Ah ! voilà une bonne affaire conclue.


Madame Ratinois.

Cent mille francs ! ce n’est pas sérieux !


Ratinois, étonné.

Quoi donc ?…


Madame Ratinois.

C’est d’une mesquinerie !… Cent mille francs !


Ratinois.

Mais je ne donne pas plus, moi.


Madame Ratinois.

Quelle différence ! Notre fils a une profession… il est avocat !


Ratinois.

Mais il ne plaide jamais.


Madame Ratinois.

Il ne plaide pas, parce qu’il n’a pas de causes !