Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 02.djvu/418

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Scène II

Madame de Guy, Horace



Madame de Guy.

Horace !… mon enfant !… que je suis heureuse !


Horace.

Ma bonne tante !…

Ils s’embrassent.


Madame de Guy.

Encore !


Horace.

Jusqu’à ce soir, si vous voulez !…

Ils s’embrassent de nouveau.


Madame de Guy.

Comment ! c’est toi, mon bon Horace ?… J’ai cru que je ne te reverrais plus !… Dire que ça revient de Chine !


Horace.

Directement !


Madame de Guy.

Tu es toujours le même. (Lui prenant le menton.) Quand je pense que c’est à moi, ce neveu-là !… Mais approchez donc vos joues, monsieur le capitaine…

Elle s’assied à gauche.


Horace, s’approchant, et s’asseyant sur le tabouret.

Comme autrefois…


Madame de Guy, lui tapotant les joues.

Mon bon Tic !… mon grand câlin !…