Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 02.djvu/451

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Bernard.

Puisque nous ne sommes plus au service.


Horace.

C’est juste, nous ne sommes plus… mais tu es mon domestique !


Bernard.

Mettez-moi à la porte et je ne le serai plus !


Horace.

Oui… il y a encore ça !… Voyons !… ça te ferait donc, là… bien plaisir ?


Bernard.

Dame ! je ne peux pas rester avec ça dans mon sac !…


Horace, se décidant.

Eh bien, allons-y !


Bernard, avec joie.

Oh ! capitaine !


Horace.

Bernard, je te chasse !… mais je te reprendrai après la chose…


Bernard.

Oui, capitaine !


Horace.

Et tu m’aimeras toujours ?


Bernard.

Oh ! plus qu’auparavant !


Horace.

Nous partirons dans un quart d’heure ; va chercher les outils !…