Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 02.djvu/489

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Horace, étonné.

Ah ! pardon… (À part.) Au fait, j’aime mieux ça, n’en parlons plus…


Madame de Guy.

Eh bien, monsieur Désambois, avez-vous réfléchi ? quelle réponse nous apportez-vous ?


Désambois, qui s’est assis près de la cheminée.

Avant de me prononcer d’une manière définitive, je désire vous communiquer, à vous et à mademoiselle Lucile, certaines appréciations…


Madame de Guy.

Parlez !


Désambois.

Qui exigent le secret…


Horace.

Ah !

Désambois. -… le plus absolu.


Horace.

Très bien… Je suis de trop ?


Madame de Guy.

Mais Horace est de la famille…


Horace.

N’insistez pas… je me retire… (À part.) Il va leur raconter le finale de notre conversation (Haut et saluant.) Monsieur Désambois !…


Désambois.

Monsieur !…

Il se lève et salue froidement.