Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 02.djvu/53

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



DANIEL

Voilà un oui, un peu sec !


ARMAND

Pardon… (Lui tendant la main.) Daniel, je vous le promets…


DANIEL

À la bonne heure !

Il remonte.

Scène VII


LES MÊMES, PERRICHON ; puis L’AUBERGISTE



PERRICHON

Je suis prêt… j’ai mis mes chaussons… Ah ! monsieur Armand.


ARMAND

Vous sentez-vous remis de votre chute ?


PERRICHON

Tout à fait ! ne parlons plus de ce petit accident… c’est oublié !


DANIEL, à part.

Oublié ! Il est plus vrai que la nature…


PERRICHON

Nous partons pour la mer de Glace… êtes-vous des nôtres ?


ARMAND

Je suis un peu fatigué… je vous demanderai la permission de rester…