Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 02.djvu/80

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
70
LE VOYAGE DE MONSIEUR PERRICHON.

chant gabelou ». Il m’a dit que j’entendrais parler de lui… Je regrette beaucoup cet incident… Elle était charmante, ta montre.


MAJORIN, sèchement

Je ne t’en remercie pas moins… (À part.) Comme s’il ne pouvait pas acquitter les droits… c’est sordide !


Scène VI


Les Mêmes, Jean, Armand



JEAN, annonçant.

M. Armand Desroches !


HENRIETTE, quittant son ouvrage.

Ah !


MADAME PERRICHON, se levant et allant au-devant d’Armand.

Soyez le bienvenu… nous attendions votre visite…


ARMAND, saluant.

Madame… monsieur Perrichon…


PERRICHON

Enchanté !… enchanté ! (À part.) Il a toujours son petit air protecteur !…


MADAME PERRICHON, bas à son mari.

Présente-le donc à Majorin.


PERRICHON

Certainement… (Haut.) Majorin… je te présente M. Armand Desroches… une connaissance de voyage…


HENRIETTE, vivement.

Il a sauvé papa !