Page:Lambert - Le Mandarin.pdf/110

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

97
LE MANDARIN.

peler ce que vous disait Didier : « Vos instincts vous ont fait chercher et trouver la croyance qui vous encourage au bien et à l’action ; qu’elle serve d’encouragement a ceux qui en ont besoin, et qu’elle soit comprise par tous les cœurs découragés ! »