Page:Lao-tseu traduit par Jules Besse.djvu/41

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

vée continuant, que les cent familles disent Nous y viendrions de nous mêmes ! »