Page:Lazare - Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments, 1844.djvu/555

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


est 15 ; le dernier pair, 20. Sa longueur est de 145 m. — 7e arrondissement, quartier du Mont-de-Piété.

Bordée de constructions dès l’année 1220, on l’appelait en 1240 rue Jéhan-Saint-Pol. En 1280, c’était la rue au Plâtre, depuis Plâtrière et du Plâtre. — Une décision ministérielle du 23 frimaire an VIII, signée Laplace, fixa la largeur de cette voie publique à 6 m. Cette largeur a été portée à 10 m., en vertu d’une ordonnance royale du 12 juillet 1837. Propriétés de 1 à 5, ret. 3 m. ; 7, ret. réduit 4 m. ; de 9 à la fin, ret. 3 m. à 3 m. 60 c. ; de 2 à 10, ret. 2 m. 30 c. à 2 m. 60 c. ; 12, ret. réduit 2 m. 60 c. ; de 14 à la fin, ret. 3 m. à 3 m. 60 c. — Conduite d’eau depuis la rue de l’Homme-Armé jusqu’à la borne-fontaine. — Éclairage au gaz (compe Lacarrière).

Plâtre-Saint-Jacques (rue du).

Commence à la rue des Anglais, nos 8 et 10 ; finit à la rue Saint-Jacques, nos 33 et 35. Le dernier impair est 29 ; le dernier pair, 28. Sa longueur est de 137 m. — 12e arrondissement, quartier Saint-Jacques.

Elle doit son nom à une plâtrière qu’on y avait ouverte, et aux plâtriers qui l’habitaient au commencement du XIIIe siècle. De 1247 à 1254, c’était la rue des Plâtriers. En 1300, rue Plâtrière ; enfin rue du Plâtre au XVe siècle et depuis. — Une décision ministérielle à la date du 8 brumaire an X, signée Chaptal, a fixé la largeur de cette voie publique à 7 m. Les propriétés nos 2, 20, 22 et 24 sont alignées. — Conduite d’eau depuis la rue Saint-Jacques jusqu’à la borne fontaine.

Le collége de Cornouailles était situé dans cette rue, au no 20. Il fut fondé en 1317 par Nicolas ou Nicolaï Galeran, Breton, pour cinq pauvres écoliers de Cornouailles. Les cinq boursiers furent d’abord établis vers l’an 1321, rue Saint-Jacques, dans la maison de Geoffroy du Plessis, notaire du pape. L’évêque de Paris approuva cet établissement par lettres du 19 mai 1323. En 1380, Jean de Guistri, maître ès-arts et en médecine, né dans le diocèse de Cornouailles, voulant favoriser la fondation qu’on avait faite pour ses compatriotes, acheta une maison rue du Plâtre pour les y loger. En exécution des lettres-patentes du 21 novembre 1763, cet établissement fut réuni au collége Louis-le-Grand. Les bâtiments ont été vendus par le domaine de l’État le 5 avril 1806.

Plumet (impasse).

Située entre la petite rue Mademoiselle et la rue des Brodeurs. Pas de numéro. Sa longueur est de 21 m. — 10e arrondissement, quartier Saint-Thomas-d’Aquin.

Elle tire son nom de la rue Plumet, dont elle forme le prolongement. — Une décision ministérielle du 10 frimaire an XI, signée Chaptal, a fixé la largeur de cette impasse à 10 m. Sa largeur actuelle est de 9 m. 80 c. — Égout.

Plumet (rue).

Commence à la rue des Brodeurs, no 4, et à la petite rue Mademoiselle, no 10 ; finit au boulevart des Invalides, nos 25 et 27. Le dernier impair est 35 ; le dernier pair, 18. Sa longueur est de 325 m. — 10e arrondissement, quartier Saint-Thomas-d’Aquin.

C’était anciennement le chemin de Blomet. Un plan, levé par Jean Beausire le 27 mai 1720, l’indique sous la dénomination de rue Plumel. On a écrit depuis rue Plumet. — Une décision ministérielle à la date du 10 frimaire an XI, signée Chaptal, a fixé la largeur de cette voie publique à 10 m. Les propriétés de 1 à 9, 2, 4 bis, 10 et 12, sont alignées ; celles nos 11, 13, 33, 35, 4, 8 et 14 ne devront subir qu’un léger redressement. — Égout.

Plumet (rue Neuve-).

Commence au boulevart des Invalides, nos 20 et 22 ; finit à l’avenue de Breteuil. Le dernier impair est 5 ; le dernier pair, 12. Sa longueur est de 202 m. — 10e arrondissement, quartier des Invalides.

Cette rue, qui prolonge celle Plumet, a été ouverte en vertu d’un arrêt du conseil du 30 juin 1790, sur les terrains appartenant au sieur Brongniart, architecte du roi. Suivant le plan annexé à cet arrêt, la rue Neuve-Plumet, dont la largeur était fixée à 6 toises, devait aboutir à l’avenue de Saxe. — Une décision ministérielle du 10 frimaire an XI, signée Chaptal, réduisit la largeur de cette voie publique à 10 m. En vertu d’une ordonnance royale du 26 février 1844, cette largeur est portée à 13 m. Presque toutes les propriétés riveraines sont alignées. (Voyez rue des Acacias.)

Plumets (ruelle des).

Commence au quai de la Grève, nos 60 et 62 ; finit à la rue de l’Hôtel-de-Ville, nos 129 et 131. Pas de numéro. Sa longueur est de 18 m. — 9e arrondissement, quartier de l’Hôtel-de-Ville.

C’était, dans l’origine, la ruelle du Petit-Port-Saint-Gervais. Elle est formée par les gros murs des maisons voisines. Sa dénomination actuelle lui vient d’une enseigne. — Une décision ministérielle à la date du 13 thermidor an VI, signée François de Neufchâteau, fixa la largeur de cette voie publique à 6 m. — Dans sa séance du 26 mai 1837, le conseil municipal a été d’avis de supprimer cette ruelle comme voie publique, sauf à en aliéner le sol au profit des propriétaires riverains. Sa largeur actuelle est de 1 m. 60 c. — Cette ruelle est fermée à ses deux extrémités.

Poirées (rue des).

Commence à la rue Neuve-des-Poirées et à la place du collége Louis-le-Grand ; finit à la rue de Cluny et à la place Sorbonne. Pas de numéro. Sa longueur est de 56 m. — 11e arrondissement, quartier de la Sorbonne.

Autrefois, la rue des Poirées commençait à la rue Saint-Jacques, et se terminait par un retour d’équerre à la rue des Cordiers. Son premier nom fut rue