Page:Lazare - Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments, 1844.djvu/88

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Bossuet (rue).

Commence aux quais de l’Archevêché et Napoléon ; finit aux rues Chanoinesse et du Cloître-Notre-Dame. Pas de numéro impair. Ce côté est bordé par le jardin de Notre-Dame. Un seul pair qui est 2. Sa longueur est de 56 m. — 9e arrondissement, quartier de la Cité.

Elle a été percée en vertu d’une décision ministérielle du 19 prairial an XII, signée Chaptal, et sa largeur a été fixée à 12 m. — Les constructions riveraines ne sont pas soumises à retranchement. — La dénomination affectée à cette voie publique rappelle le célèbre évêque de Meaux, né à Dijon en 1627, mort en 1704.


Boucher (rue).

Commence à la rue de la Monnaie, nos 16 et 18 ; finit aux rues Béthisy, no 1, et Thibault-aux-Dez, no 23. Le dernier impair est 11 ; le dernier pair, 16. Sa longueur est de 106 m. — 4e arrondissement, quartier du Louvre.

Les prévôt des marchands et échevins de la ville de Paris ayant acquis, conformément aux lettres-patentes du 16 avril 1768, les maisons enclavées dans l’hôtel de Conti, cédèrent au roi cette propriété et ses dépendances, afin d’y établir le nouvel hôtel des Monnaies. Sa majesté donna en échange aux prévôt des marchands et échevins l’hôtel ancien des Monnaies avec plusieurs maisons qui y attenaient et en dépendaient. Désirant utiliser cet emplacement, ces magistrats sollicitèrent et obtinrent au mois d’août 1776 des lettres-patentes qui portent : — « Article 1er. Permettons aux sieurs prévôt des marchands et échevins de notre bonne ville de Paris, d’ouvrir et former une rue de 24 pieds de largeur, laquelle sera nommée rue Boucher, aura son ouverture rue de la Monnaie et aboutira rue Bétizy, près le carrefour de la rue des Bourdonnais, etc. — Art. 2. Il pourra aussi être formé un passage en partie couvert, pour communiquer de la rue Bétizy dans la d. nouvelle rue, lequel sera nommé passage Estienne, aura 12 pieds de largeur, etc. » Ces lettres-patentes, qui subirent quelques modifications, notamment en ce qui concerne le passage Estienne, furent immédiatement exécutées. Le nom de la rue qui fait objet du présent article est celui de Pierre-Richard Boucher, écuyer, conseiller du roi et de la ville, échevin de 1773 à 1775, sous la prévôté de Jean-Baptiste-François Delamichodière. — Une décision ministérielle du 13 floréal an IX, signée Chaptal, conserva la largeur primitive assignée à la rue Boucher. En vertu d’une ordonnance royale du 19 juillet 1840, cette dimension est portée à 12 m. pour la partie comprise entre les rues de la Monnaie et Estienne, et à 10 m. pour le surplus. La maison no 1 est soumise à un retranchement de 3 m. 20 c. pour les autres maisons de ce côté, le retranchement est de 1 m. 20 c. Toutes les constructions du côté droit devront reculer de 1 m. 20 c. — Conduite d’eau depuis la rue Béthisy jusqu’à là borne-fontaine. — Éclairage au gaz (compe Anglkise).


Boucherat (rue).

Commence aux rues Vieille-du-Temple, no 147, et des Filles-du-Calvaire, no 1 ; finit à la rue Charlot, no 26. Le dernier impair est 23 ; le dernier pair, 34. Sa longueur est de 282 m. — 6e arrondissement, quartier du Temple.

Le roi, par son arrêt du conseil du 23 novembre 1694, et par celui du 16 août 1696, avait ordonné que la rue Saint-Louis serait continuée jusqu’au nouveau cours et de là en retour jusqu’à la rue du Temple. La ville fut autorisée l’année suivante à faire quelques modifications à ce plan. La partie de la rue qui devait être continuée jusqu’au rempart, sous la dénomination de rue Neuve-Saint-Louis, le fut sous le nom de Boucherat, alors chancelier. Le procès-verbal d’alignement est du 12 août 1697 et l’arrêt confirmatif du 12 juillet 1698. — Une décision ministérielle du 4 floréal an XIII, signée L. Bonaparte, et une ordonnance royale du 8 juin 1834, ont fixé à 15 m. la moindre largeur de cette voie publique. À l’exception d’une partie de la propriété no 1, qui devra subir un léger redressement, les constructions de la rue Boucherat ne sont pas soumises à retranchement. — Égout du côté de la rue des Filles-du-Calvaire. — Conduite d’eau dans toute l’étendue. — Éclairage au gaz (compe Lacarrière).


Boucherie (passage de la Petite-).

Commence à la rue de l’Abbaye, nos 1 et 3 ; finit à la place Sainte-Marguerite, no 6. — 10e arrondissement, quartier de la Monnaie.

Le cardinal de Furstenberg, abbé de Saint-Germain-des-Prés, aliéna en 1699 plusieurs places de l’enclos abbatial, à la charge par les acquéreurs d’y construire trois rues, qu’on a nommées Abbatiale, Cardinale et de Furstenberg. La première prit plus tard le nom de passage de la Petite-Boucherie, en raison d’une boucherie qui y était située.


Boucherie-des-Invalides (rue de la).

Commence au quai d’Orsay, nos 55 et 57 ; finit à la rue Saint-Dominique, nos 148 et 150. Le dernier impair est 31 ; le dernier pair, 20. Sa longueur est de 265 m. — 10e arrondissement, quartier des Invalides.

Située en face de la boucherie des Invalides, cette voie publique en a pris la dénomination. — Une décision ministérielle à la date du 1er messidor an XII, signée Chaptal, a fixé la largeur de cette rue à 11 m. 69 c. Toutes les constructions du côté des numéros impairs, ainsi que la plus grande partie de celles du côté opposé, sont alignées. — Égout et conduite d’eau.


Boucheries (rue des).

Commence au carrefour de l’Odéon, no 2, et à la rue de l’Ancienne-Comédie, no 28 ; finit aux rues Montfaucon, no 1, et de Buci, no 43. Le dernier impair est 65 ; le dernier-pair, 56. Sa longueur est de 226 m. — Les numéros