Page:LeMay - Les gouttelettes, sonnets, 1904.djvu/13

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
11
SONNETS BIBLIQUES



ÈVE


Un désir inconnu, mystérieux levain,
Soulève et fait gémir mon âme émerveillée.
Des songes enivrants, quand je suis éveillée,
Passent devant mes yeux dans un orbe sans fin.

Quel est-il donc ce bien que je soupçonne en vain ?
Est-ce l’ambition ? Elle m’est conseillée.
Dieu serait-il jaloux, et suis-je surveillée ?
Garde-t-il pour lui seul tout son pouvoir divin ?

Je sens que je suis libre, et je veux être heureuse,
Mais d’une autre façon. Je secoue, un instant,
Le joug quelquefois lourd d’un bonheur trop constant.

Obéis, vaste terre, à la loi rigoureuse
Qui te fait, chaque jour, rouler sur ton essieu,
Moi, je n’obéis pas car je ressemble à Dieu !