Page:Le Coran (Traduction de Savary, vol. 1), 1821.pdf/233

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


17La religion de Dieu est l’islamisme [1]. Ceux qui ont reçu la loi écrite ne se sont divisés que lorsqu’ils en ont eu connaissance. L’envie leur soufflait son poison ; mais celui qui refusera de croire aux prodiges du Seigneur, éprouvera qu’il est exact dans ses jugemens.

18Dis à ceux qui disputeront avec toi : J’ai livré mon cœur à Dieu ; ceux qui suivent ma croyance ont imité mon exemple.

19Dis à ceux qui ont reçu les Écritures, et aux aveugles : Embrassez l’islamisme, et vous serez éclairés. S’ils sont rebelles, tu n’es chargé que de la prédication. Dieu sait distinguer ses serviteurs.

20Annonce à ceux qui nient la vraie foi, qui versent injustement le sang des prophètes et de ceux dont l’emploi est de commander la vérité, qu’ils seront la proie des tourmens.

21Ils ont rendu vain le mérite de leurs œuvres, dans ce monde et dans l’autre. Ils n’ont plus de secours à attendre.

22N’as-tu pas fait attention aux juifs [2] ? On les cite au livre de Dieu pour juger leurs différens ; une partie s’y refuse et se précipite dans l’erreur.

23Ils ont dit : Le feu de l’enfer ne nous atteindra


  1. Suivant les mahométans, la religion que tous les apôtres ont reçue du ciel est l’islamisme. Elle est fondée sur l’unité de Dieu. Gelaleddin.
  2. Ce verset fut révélé à l’occasion de deux juifs adultères qui se soumirent au jugement de Mahomet. Il prononça qu’ils devaient être lapidés. Les coupables rejetaient sa sentence. On apporta le Pentateuque, et l’on y trouva écrite la peine portée contre eux. Les juifs furent lapidés, et leur supplice indigna toutes leurs tribus.