Page:Le Coran (Traduction de Savary, vol. 2), 1821.pdf/320

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

rendre agréables au Seigneur. Nous ne leur en avons point fait un précepte. Ils ne l’ont pas observée dans la plénitude de son institution. Ceux qui ont été fidèles ont reçu leur récompense ; mais la plupart ont été prévaricateurs.

28Disciples de Jésus, croyez en Dieu et au prophète ; il vous donnera deux portions de sa miséricorde, et la lumière pour vous conduire ; il pardonnera vos offenses ; il est clément et miséricordieux.

29Les juifs et les chrétiens ne doivent pas ignorer que les grâces du ciel ne sont point à leur disposition. Dieu dispense ses faveurs à son gré. Sa bienfaisance est sans bornes.



CHAPITRE LVIII.
La Plainte.
donné à Médine, composé de 22 versets.

Au nom de Dieu clément et miséricordieux.


Le ciel a entendu la voix de celle qui t’a porté des plaintes [1] contre son mari, et qui a levé vers le


  1. Celle qui porta des plaintes au prophète se nommait Khaula. Aous son époux lui avait dit : Tu sera désormais aussi sacrée pour moi que le dos de ma mère. C’était la formule dont les arabes idolâtres se servaient pour répudier leurs femmes. Mahomet répondit à Khaula qu’elle ne pouvait plus habiter avec son mari, parce que le serment qu’il avait prononcé exigeait leur séparation. Gelaleddin.