Page:Le Coran (Traduction de Savary, vol. 2), 1821.pdf/331

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



CHAPITRE LXI.
L’Ordre.
donné à Médine, composé de 14 versets.

Au nom de Dieu clément et miséricordieux.


Les cieux et la terre louent l’Éternel ; il est puissant et miséricordieux.

2O croyans ! pourquoi ne remplissez-vous pas la promesse faite à Dieu ?

3Il hait ceux dont les actions démentent les paroles.

4Il aime ceux qui combattent pour la foi avec ordre, et qui sont fermes comme un mur impénétrable.

5Pourquoi m’affligez-vous, disait Moïse aux Israélites ? Je suis l’interprète du ciel auprès de vous ; vous ne l’ignorez pas. Ils abjurèrent la vérité. Dieu égara leurs cœurs ; il ne dirige point les prévaricateurs.

6Je suis l’apôtre de Dieu, répétait aux juifs Jésus, fils de Marie. Je viens confirmer la vérité du Pentateuque qui m’a précédé, et vous annoncer l’heureuse venue du prophète qui me suivra. Ahmed [1]


  1. Mahomet portait deux noms, celui d’Ahmed et celui de Mahammed. L’un et l’autre dérivent du verbe hamad, il a loué. Le premier est superlatif et signifie très-loué. Le second est un participe et signifié loué. C’est le plus glorieux qu’il prend dans le Coran.
21
IIe Part.