Page:Le Coran (Traduction de Savary, vol. 2), 1821.pdf/396

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


14De nourrir, pendant la famine,

15L’orphelin qui nous est lié par le sang,

16Ou le pauvre couché sur la dure :

17C’est d’embrasser la foi, de prêcher la persévérance,

18Et de se faire une loi de la miséricorde. Ceux qui pratiqueront ces vertus occuperont la droite.

19Ceux qui rejettent notre doctrine seront à la gauche.

20Les flamme dévorantes s’élèveront au-dessus de leurs têtes.



CHAPITRE XCI [1].
Le Soleil.
donné à La Mecque, composé de 16 versets.

Au nom de Dieu clément et miséricordieux.


Par le soleil et ses feux étincelans [2],

2Par la lune quand elle le suit,

3Par le jour quand il laisse voir dans tout son éclat,

4Par la nuit qui couvre son front lumineux,

5Par le ciel et son architecte,


  1. Le mahométan qui lira dévotement ce chapitre sera récompensé comme s’il avait donné en aumône tous les biens que le soleil et la lune éclairent dans leurs cours. Zamchascar.
  2. Tous ces chapitres sont écrits en rimes mêlées. Dans celui-ci la même continue d’un bout à l’autre. Nous allons tâcher d’exprimer avec nos caractères les sons arabes de six premiers versets, afin de donner une idée de ces rimes :
    Oua schamsin oua dohaïha
    Oua-l-camarin eza jalaïha
    Oua-l-lailin eza ierchaïcha
    Oua ssamaïn oua ma iebnaïha
    Oua-l-lardin oua ma tahaïha
    Oua nafsin oua ma saouaiha.