Page:Leroy-Beaulieu, Essai sur la répartition des richesses, 1881.djvu/394

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


parfois fondées ; mais on doit reconnaître qu’en général la force productive de l’ouvrier a notablement augmenté.

L’économiste américain Carey a voulu analyser les circonstances qui influent sur la productivité du travail ; il en a trouvé cinq : la sécurité des personnes et des propriétés, la liberté personnelle, la liberté du commerce, l’habileté industrielle, enfin l’importance du capital en comprenant dans ce mot la terre elle-même. Cette classification n’est pas mauvaise, mais elle est incomplète ; elle laisse en dehors certains éléments qui sont presque prépondérants ; nous n’en citerons que deux : le mode d’organisation du travail, c’est-à-dire soit la division des tâches, soit le concours que, dans un même atelier, se prêtent les différents facteurs de la production ; enfin le mode même de rémunération, qui peut influer sur l’esprit du travailleur et développer son énergie : le travail à la tâche ou aux pièces, par exemple, les primes qui rendent le salaire non seulement proportionnel à l’ouvrage fait, mais même progressif, la participation aux bénéfices et tous les autres stimulants. Peut-on contester que les deux éléments que nous ajoutons aux cinq qu’a constatés Carey n’aient une importance parfois considérable ? L’organisation du travail, la division des tâches et la réunion des travailleurs, en un mot l’atelier perfectionné, ne rentrent pas dans les cinq catégories de Carey car il ne faut pas les confondre avec l’habileté industrielle. L’Indien, le Chinois, le Japonais, ont une habileté industrielle sans égale, mais ils ne poussent pas aussi loin que l’Européen la division du travail et la concentration des travailleurs ; il en résulte pour ces peuples orientaux, indépendamment d’autres causes qui sont nombreuses, une infériorité de force productive. De même encore le salaire à la tâche, le salaire progressif, la participation aux bénéfices, tous ces modes si variés du salaire perfectionné, sont des influences spéciales, sui generis, qui accroissent la productivité du travail de l’ouvrier. Ce dernier se sent plus excité, plus ardent ; pour employer l’expression dont il se sert, il « se dévore ».

Si l’énumération de Carey est incomplète, ce qui est plus