Page:Leroy-Beaulieu, Essai sur la répartition des richesses, 1881.djvu/8

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


La question sociale, en tant qu’elle est résoluble, se résoudra d’elle-même, graduellement, par l’action continue des grandes causes économiques qui sont depuis quelques années en travail.

Toute action révolutionnaire de l’État pour hâter ce mouvement ne saurait que l’entraver et le retarder.

Voilà la conclusion qui découle de ce livre. Nous avons rassemblé et soumis au lecteur un assez grand nombre de faits et d’observations pour qu’il puisse juger lui-même de la vérité de nos assertions.

P. L.-B.
Novembre 1880.