Page:Longnon - Pouillés de la province de Sens.djvu/26

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


DIOCÈSE D’AUXElU~. xxt

IH. DÎOCÈSH D’AUXERRK.

EXTRAIT DES GE~T-i EPfSCOPOjR~Af ~i"rM6 !fODO~E.V5~CM, Les Cc~f/ e~Mco/ ;o/’Hm lH/i’o~orc~Hm ont sauvé de l’oubli le texte de deux règlements de l’église d’Auxerre, remontant l’un et l’autre à l’époque mérovingienne et particulièrement précieux pour la topographie ecclésiastique du diocèse.

Le plus ancien de ces règlements date du règne de Gontran (56t-5g~.) et fut édicté par l’évcquc Aunaire. Ce prélat y prescrit que pendant tout le mois de janvier, le dernier jour excepté, le clergé auxerrois parcourra le diocèse tout entier en faisant appel, par des prières publiques, à la miséricorde divine. Le i’~ janvier, les prières auront lieu à Auxerre, et le clergé visitera, chacun des jours suivants, une et parfois plusieurs paroisses rurales. L’Itinéraire est soigneusement tracé. La tournée commence par les paroisses d’Appoigny et de Veuouse, situées au nord d’Auxcrre et à l’extrémité septentrionale du dtocèsc, puis on parcourt successivement la partie orientale du pays auxerrois, ses confins méridionaux, les paroisses avoisinant le cours de la Loire, la contrée appelée la Puisaye, et la dernière étape, avant (le rentrcr dansia ville épiscopalc, sera la paroisse d’Ouanne~. On voit ainsi que le diocèse d’Auxerre ne comprenait pas moins de trente-sept paroisses rurales, de sorte qu’en Auxerrois le nombre des paroisses a simplement quintuplé de l’an 58o environ à la fin du moyen âge, alors qu’en Touraine et au Maine il était, semble-t-il, huit fois moins élevé sous les fils de Clotaire l’Ancien qu’à l’époque des Valois.

Mais si l’organisation du christianisme en Auxerrois était relativement prospère sous’le pontificat d’Aunaire, elle eut à subir de rudes épreuves dans les temps troublés qu< suivirent immédiatement. La preuve en est fournie par le règlement qu’édicta l’évoque Tétricus, en l’an 6~)2, pour déterminer l’ordre < Pages a3i a a33 du présent votumc. Cf. Duru, 7~o</if<yMc /t :’t-<or~e </cTl’o/Me, t. f, p. 328-329.