Page:Lucien - Œuvres complètes, trad. Talbot, tome I, 1866.djvu/45

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
9
TU ES UN PROMÉTHÉE DANS TES DISCOURS.

[4] Ptolémée, fils de Lagus[1], fit venir deux curiosités en Égypte, un chameau de Bactriane[2] entièrement noir, et un homme de deux couleurs parfaitement tranchées, tout noir d’un côté, et tout blanc de l’autre : il assembla les Égyptiens au théâtre, leur donna plusieurs spectacles, et finit par leur faire voir le chameau noir, et l’homme noir et blanc : il espérait que cette vue exciterait la surprise ; mais, en voyant le chameau, les spectateurs eurent une si grande peur, qu’ils furent sur le point de se lever et de s’enfuir. Cependant l’animal était tout couvert d’or, il avait une housse de pourpre, et un frein orné de diamants, tiré des trésors de Darius, de Cambyse, peut-être même de Cyrus. Quand on vit l’homme, la plupart se mirent à rire : d’autres le regardèrent avec horreur comme un monstre. Aussi Ptolémée, comprenant qu’il n’augmentait point par là sa considération, et que la nouveauté n’excitait point l’admiration des Égyptiens, qui lui préféraient la régularité et la proportion des formes, ne continua plus ses exhibitions, et n’en fut pas plus honoré qu’auparavant : le chameau mourut faute de soins, et l’homme de deux couleurs fut donné en présent à un joueur de flûte nommé Thespis, qui avait bien joué dans un festin.

[5] Je crains bien que mes écrits ne soient ce que fut le chameau pour les Égyptiens ; ils n’en admiraient que le frein et la pourpre : de même il ne suffit pas, pour faire un ouvrage agréable, d’unir deux genres excellents, le Dialogue et la Comédie, il faut que cette combinaison soit harmonieuse, et qu’elle ait de justes proportions. Deux choses belles peuvent, il est vrai, composer un tout monstrueux, et nous en avons une preuve dans l’Hippocentaure[3]. On ne peut pas dire que ce soit un animal aimable ; c’est un être brutal, si nous devons en croire les peintres, qui le représentent au milieu des orgies et des combats. Mais quoi ! Est-il donc impossible que deux choses belles composent un tout qui ait de la beauté ? Ainsi le vin mêlé au miel ne produit-il pas un délicieux breuvage ? D’accord, mais je n’ose prétendre qu’il en soit ainsi de mes ouvrages : je crains, au contraire, que le mélange n’en ait altéré la beauté.

[6] Dans le principe, il n’y avait ni rapport ni amitié entre le Dialogue et la Comédie. L’un, relégué au logis ou borné à des

  1. Il s’agit ici de Ptolémé II, Philadelphe.
  2. Il y avait deux espèces de chameaux, ceux d’Arabie et ceux de Bactriane ; voy. Pline l’Ancien, Hist. nat. VIII, xviii.
  3. Voy. le morceau intitulé Zeuxis. Cf. Berger de Xivrey, traditions tératologiques, p. 28-37.