Page:Luzel - Contes populaires, volume 2, 1887.djvu/306

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



IV


LE MURLU


OU L'HOMME SAUVAGE
_____



IL y avait autrefois, au château de Keranrais, eu Plouaret, uu vieux seigneur qui allait à Rennes ou à Saint-Brieuc, chaque fois que les États de Bretagne s’y réunissaient. Il avait trois filles, Marguerite, Francesa et Aliette, et pas de fils.

Un jour, comme il partait pour se rendre à Rennes, ses filles lui dirent :

— Achetez à chacune de nous, père, un accoutrement de cavalier, pour aller à Paris offrir nos services au roi, qui croira que vous avez trois fils, au lieu de trois filles.

— Cela ne se peut pas, mes enfants, leur répondit-il, car, maintes fois, j’ai dit au roi que j’avais trois filles, et pas un fils.