Page:Luzel - Légendes chrétiennes, volume 2, 1881.djvu/383

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


les danses, en portant le Roi des saints, Jésus-Christ, notre Sauveur.

Les gens misérables et impies ne voulurent pas interrompre leurs danses pour entendre dire que le curé allait passer, portant le Saint-Sacrement.

Alors des spectateurs leur parlèrent de la sorte : « Cessez de danser, jeunes insensés, et adorez votre Dieu ».

Dans leur aveuglement, ils frappèrent ceux qui leur parlaient si sagement, ceux qui leur conseillaient d’interrompre leurs danses et de se prosterner devant le Dieu crucifié.

Ils crachèrent même à la figure du prêtre qui portait le Saint-Sacrement et l’accablèrent d’injures, devant Jésus qui était présent.

Ici notre Père tout-puissant nous donne clairement à entendre que c’est lui qui commande et qui est le maître de tout ce qui existe sur la terre et dans le ciel.

En un instant, ils se virent tous changés en des spectres effrayants, et durant trois mois ils conservèrent cette forme, pour nous fournir un exemple terrible.

Leurs parents allèrent, vers le soir, à la re-