Page:Mémoires de physique et de chimie de la Société d’Arcueil - Tome 1.djvu/140

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
125
sur les éthers.

exécutée ; je parlerai ensuite des résultats que j’ai obtenus.

J’opérai sur 450 gr. 937 d’acide, et sur un volume d’alcool égal à celui de ces 450,937 d’acide. La pesanteur spécifique de cet acide étoit de 11,349, et celle de l’alcool 819 à 5° de température therm. cent. Toutes ces pesanteurs spécifiques, et celles que j’ai déja rapportées, ont été prises à Arcueil avec le plus grand soin, par M. Berthollet le fils.

L’appareil dont je me suis servi étoit semblable à celui dont il a déja été question plusieurs fois ; ainsi un tube de sûreté partoit de la cornue où étoit le mélange, et plongeoit dans l’eau que contenoit un flacon à plusieurs tubulures ; et de ce flacon partoit un autre tube de sûreté qui s’engageoit dans une terrine sous des goulots renversés, et soutenus par un têt troué dans son milieu. Les tubes étoient tellement adaptés aux bouchons, et les bouchons l’étoient tellement aux tubulures des vases, qu’on auroit pu se passer de lut ; cependant, pour plus de sûreté, on les en recouvrit. La température fut maintenue constamment à + 21° pendant toute la durée de l’expérience ; et pendant tout ce tems, le baromètre n’éprouva que de légères variations, et se soutint à 0m,745. On