Page:Martin - Histoire des églises et chapelles de Lyon, 1908, tome I.djvu/116

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
70
histoire des églises et chapelles de lyon


du vaisseau. Il n’y a qu’une seule nef, mais tout au fond se dresse une vaste tribune. Des écussons armoriés et quelques inscriptions funéraires se voient encore soit dans l’église, soit dans les couloirs qui y accèdent.

L’église, ne pouvant être entièrement utilisée, on en a réservé un tiers pour former la chapelle du collège. Cette dernière possède aussi une ample tribune occupée par un orgue. Elle est éclairée par cinq baies garnies de vitraux récents, représentant la Vierge bénissant des enfants et d’autres scènes de l’adolescence chrétienne. Le maître-autel est en marbre blanc ; sur le devant on a sculpté en bas-relief Jésus-Christ entouré des quatre évangélistes. L’autel est surmonté d’un tabernacle richement sculpté. Au mur sont suspendus quatre grandes peintures achetées par le collège à la succession du cardinal Fesch : elles représentent l’entrée à Jérusalem, la Pentecôte, l’Ascension et la Chananéenne. Dans l’ancienne église, on voit également trois peintures, d’une certaine valeur, parmi lesquelles l’Assomption et le Retour de l’Enfant prodigue.


BIBLIOGRAPHIE DU CHAPITRE II

CÉLESTINS

Berchier, La fundation du monasteyre des Célestins de Lyon, depuis l’an 1407 jusques en l’an 1527, par frère Claude Berchier, texte original, suivi du nécrologe du monastère et de la liste des officiers et gentilshommes formant la cour du roi Louis XII, à Lyon, en 1501. publié par Georges Guigue. Lyon, Georg, sans date 1S82 in-16, xvi-87 p.

Benoist Gonon, Célestin, Histoire et miracles de Notre-Dame de Bonnes-Nouvelles des Célestins de Lyon. Lyon, 1639, in-12. — Autre édition sous ce titre : Collection lyonnaise. Histoire & miracles de Notre-Dame de Bonnes-Nouvelles des Célestins de Lyon, par le R. P. Benoist Gonon, Célestin. Lyon, Georg, sans date, in-16, viii-134 p.

Résumé de faits et moyens pour sa majesté le roi de Sardaigne, contre le syndic du clergé du diocèse de Lyon. Paris, 1783, in-4. — (Au sujet du monastère des Célestins de Lyon.

A. Péricard, Les Célestins de Lyon, dans Lyon ancien et moderne (1838), I, 313-68. — Tirage à part : Lyon, Boitel, 1849, in-8.

A. Balleydier, Le couvent et la caserne des Célestins, Paris, 1849, in-16, 30 p.

Révérend du Mesnil, Le monastère des Célestins de Lyon, dans Ancien Forez (1882), I, 133.

Grasset, Fondation du monastère des P. Célestins de Lyon en 1421, dans Revue du Lyonnais (1888), 5e série, VI, 122.

F. Desvernay, Documents pour servir à l’histoire des Célestins de Lyon (1407-1786), dans Revue du Lyonnais (1897), 5e série, XXIII, 158.

Manuscrits de la bibliothèque de Lyon, documents pour servir à l’histoire des Célestins de Lyon, 1407-1786, inventaire par Félix Desvernay, président de la Société littéraire, historique et archéologique, membre de l’académie des sciences, belles-lettres et arts, administrateur de la bibliothèque de la ville de Lyon. Lyon, imp. Waltener & Cie, 1901, in-8, 21 p., 1 grav. (Extrait des Mémoires de la société littéraire, années 1896-1897.)

Histoire du couvent et du théâtre des Célestins, par E. Cuaz, conseiller honoraire à la cour d’appel de Lyon, membre de la Société littéraire, historique et archéologique de Lyon. Lyon, Waltener, 1902, grand in-8, 308 p., grav.

CHARTREUX

Règlement de la confrérie du Saint-Sacrement, à Saint-Bruno. Lyon, Rusand, 1823, in-8.

J.-S. Passeron, Les Chartreux, dans Lyon ancien et moderne (1838). I, 369-86.

Règlement pour l’association de charité des dames de la paroisse de Saint-Bruno, à Lyon, en faveur des pauvres, 1839. Lyon, Périsse, in-12, 8 p.

Statuts et règlements de la Société des prêtres de Saint-Irénée. Lyon, J.-B. Pélagaud, 1857, in-8, x-183 p. — (Société fondée, en 1816, par Mgr Fesch, statuts approuvés par Mgr de Bonald, le 15 août 1856).

H. Forest, L’église Saint-Bruno des Chartreux, dans Bulletin historique du diocèse de Lyon (1903-4). III. 141-50, IV, 10-6.

FRÈRES PRÊCHEURS

L’ancienne et dévote confrérie de Saint-Sébastien et de Saint-Roch, érigée premièrement à l’Hôtel-Dieu de Lyon et depuis plus de deux cents ans au couvent des R. P. Prêcheurs, avec la bulle de notre saint père le pape Alexandre VI et les prières de la confrérie. Lyon, 1738, in-16.

Mémoire pour les religieux Dominicains contre le sieur Vingtrinier. Lyon, 1781, in-4.

F.-Z. Collombet, L’église et le couvent des Dominicains de Lyon, 1218-1789, dans Lyon ancien et moderne (1843) II, 354. — Tirage à part : Lyon, Boitel, 1843. in-8.

Notre-Dame de Confort, sanctuaire des Frères Prêcheurs à Lyon, 1218-1791, par le R. P. Marie-Philippe Fontalirant, des Frères Prêcheurs. Lyon, Josserand, 1875. in-8, 60 p.-1 f.

M. Cormier, L’ancien couvent des Dominicains de Lyon,