Page:Martin - Histoire des églises et chapelles de Lyon, 1908, tome II.djvu/235

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
217
bibliographie du chapitre vi


fonda également en 1858 une communauté de religieuses qu’il appela les Servantes du Très-Saint-Sacrement ; elles ont pour but le service de la sainte Eucharistie par l’adoration perpétuelle du jour et de la nuit. En dehors du temps consacré à l’adoration et à la psalmodie de l’office divin, elles s’occupent à confectionner des ornements pour les églises pauvres. La maison mère est à Angers. La maison de Lyon, établie en 1874, place Aissel, sur la colline de Croix-Rousse, comptait, en 1900, vingt-six religieuses.

BIBLIOGRAPHIE DU CHAPITRE VI

ANNONCIATION

L’orfèvrerie religieuse lyonnaise à l’exposition de 1878, Exposition de M. Armand-Calliat. Lyon, Perrin et Marinet, 1878, in-8°, 57 p. — Contient une notice sur l’ostensoir de la paroisse de l’Annonciation.

BÈCHEVELIN

Recueil des principales pièces du procez jugé au conseil d’étal du roy en faveur du présidial de Lyon contre le parlement de Grenoble, pour la juridiction de la Guillotière et du mandement de Béchevelin, avec l’arrest contradictoire rendu le 9 mars 1701, et la carte des lieux sur lesquels s’étend cette juridiction. Lyon, Langlois. 1702, in-4°, 4 parties, 27-28-40-20 p., plan.

Notice historique et topographique sur la ville de la Guillotière, projet d’embellissement : par Christophe Crépet, ancien élève de l’école royale des beaux-arts de Paris, architecte voyer de la ville de la Guillotière. Lyon, Marie, 1845, in-4°, 48 p.-2 f., grav.

Notre-Dame de Bèchevelin à la Guillotière, Lyon, notice sur l’ancien et le nouveau pèlerinage ; par l’auteur de la vie de sœur Marguerite du Saint-Sacrement. Lyon, Josserand, 1872, in-12, 21 p.-1 f.

Steyert (André), Le mandement de Béchevelin, ses limites et ses paroisses. Lyon, 1876, in-8°.

Steyert (André), Changement de noms de rues de la ville de Lyon, proposés par la commission municipale, texte officiel publié avec des notes critiques. Lyon, imp. Pitrat, 1884, in-8°, 156 p., 8 pl. — Contient des notes sur Bèchevelin.

SAINT-JEAN-DE-DIEU

Le p. Hilarion Tissot, frère hospitalier, ami de l’humanité, fondateur d’hospices d’aliénés, lithogr. de Deshayes, portr., in-4°. — Ce religieux philanthrope fonda l’hospice Saint-Jean-de-Dieu près Lyon, etc.

Charitas, ou fate hen, fratelli : notice historique sur l’ordre de Saint-Jean-de-Dieu et sur sa restauration en France ; par l’abbé Auguste Counoun. Lyon, imprimerie de Girard et Josserand, rue Saint-Dominique, 13 ; juin 1854. [Titre de la couverture :] S. Jean de Dieu et son ordre en France. Lyon…, 1858, in-8°, 48 p., grav.

Rapport pour l’année 1898, sur l’asile d’aliénés de Saint-Jean-de-Dieu à Lyon : par le Dr F. Devay. Lyon, Vitte, 1899, in-8°, 24 p.

SŒURS SAINT-CHARLES

Aux filles de la confrérie de la doctrine chrestienne, érigées par la permission et autorité de Mgr Camille de Neuville. Lyon, 1080, in-8°.

Constitution du règlement pour la congrégation des filles de la Doctrine chrétienne, érigée à Lyon dans les chapelles de Saint-Romain, proche Saint-Pierre-le-Vieux et de Sainte-Catherine des Terreaux. Lyon, 1717, in-8°.

Règlements pour les maîtres et maîtresses des petites écoles de lecture, écriture, arithmétique et grammaire, de la ville, fauxbourgs et banlieue de Lyon. Lyon, aux dépens de la communauté, 1766. in-12. 4 f.-88 p.

Manuel des filles de la confrérie de la Doctrine chrétienne, érigée ou à ériger par la permission et autorité de Mgr… Camille de Neufville, archevêque et comte de Lyon, primat des Gaules. Lyon, Périsse, 1826, in-8, viii-200 p. (Suivi de :) Constitutions ou règlemens pour la congrégation.

Statuts des sœurs de Saint-Charles de Lyon, approuvés par décret, le 22 octobre 1810. Manuscrit, 190 sur 115 millim., 42 p.

Directoire des sœurs de Saint-Charles. Sans lieu, ni date, in-18 p.

Précis des pratiques adoptées et dûment autorisées pour les dames associées à l’œuvre des sœurs des Écoles chrétiennes de Saint-Charles. — Sans lieu, ni date, in-32, 14 p.

Congrégation des filles de la doctrine chrétienne, érigée à Lyon dans les chapelles de Saint-Romain, proche Saint-Pierre-le-Vieux, et de Sainte-Catherine sur les Terreaux ; avec une formule pour la réception des filles qui se présentent pour être reçues. Lyon, Périsse, 1816, in-8°, vi-200-45 p.

[Faillon, sulpicien], Vie de M. Démia, instituteur des sœurs de S.-Charles, suivie de l’esprit de cet institut, et d’une histoire abrégée de son premier patron Charles Borromée. Lyon, Rusand, 1829, in-12, xxviij-510 p.-l f., portrait.

FEUILLANTS

Collombet (F.-Z.), Les Feuillants, dans : Revue du Lyonnais, (1846), série I, t. XXIV, p. 400.

Saint-Olive (P.), Les Feuillants à Lyon, dans : Revue du Lyonnais, (1870), série 3, t. IX, p. 383.