Page:Martin - Histoire des églises et chapelles de Lyon, 1908, tome II.djvu/392

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
370
histoire des églises et chapelles de lyon

Église de Bellecombe, intérieur.

L’église est largement éclairée par de nombreuses baies ; celles du chœur et de la nef sont de simples grisailles, mais autour de l’abside on a placé quatre vitraux représentant : la Naissance du Sauveur, Jésus et les disciples d’Emmaüs, la Crucifixion et l’Ascension. La chapelle du Sacré-Cœur est éclairée par trois vitraux à dessins géométriques ; celle de la Sainte Vierge par trois verrières illustrées par des anges. Le vitrail du fond du transept représente la Présentation de Jésus au temple, il est signé : Paquier Sarrazin, Lyon, 1902. Au fond de la petite nef de droite, une verrière offre l’image de l’Agonie de Notre-Seigneur. La chapelle Saint-Joseph est éclairée de trois vitraux : la Vierge-Mère accompagnée de deux prophètes annonçant les gloires de Marie. La verrière située au fond du transept représente la Sainte Famille et des anges, dont les uns portent les instruments de la passion, tandis que les autres admirent ou adorent ; au bas de la nef de gauche se trouve le baptistère avec vitrail : le Baptême de Notre-Seigneur.

L’église de Bellecombe possède une chaire en bois sculpté et un beau chemin de croix, peinture en gris et noir sur cuivre avec filets or.