Page:Marx - Contribution à la critique de l’économie politique.djvu/26

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


leur caractère social ne consistait pas dans le fait que le fil, équivalent général, s’échangeait contre la toile, équivalent général, ou que tous deux s’échangeaient l’un contre l’autre en tant qu’expressions équivalentes du même temps de travail général. C’était l’organisation familiale, avec sa division du travail, qui marquait le produit du travail de son empreinte sociale particulière. Ou bien, prenons les corvées et les redevances en nature du Moyen Âge. Ce qui constitue ici le lien social, ce sont les travaux déterminés des individus dans leur forme naturelle, c’est la particularité et non la généralité du travail. Ou prenons, enfin, le travail en commun sous sa forme primitive, tel que nous le rencontrons au seuil de l’histoire de tous les peuples civilisés[1]. Ici le caractère social du travail ne dérive manifestement pas de ce que le travail de l’individu revêt la forme abstraite de la généralité

  1. C’est un préjugé ridicule répandu dans ces derniers temps que la forme primitive de la propriété commune est une forme spécifiquement slave, voire exclusivement russe. C’est une forme que l’on rencontre chez les Romains, les Germains, les Celtes et dont aujourd’hui encore on peut trouver une carte modèle avec différents échantillons, quoique par fragments et en débris, chez les Indiens. Une étude approfondie des formes de la propriété indivise dans l’Asie et surtout dans l’Inde montrerait comment des différentes formes de la propriété commune primitive il est sorti des formes diverses de dissolution. Ainsi, par exemple, les différents types originaux de la propriété privée à Rome et chez les Germains peuvent être dérivés des différentes formes de la propriété commune indienne.