Page:Marx - Salaires, prix, profits.djvu/57

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


VII
La force de travail

Maintenant que nous avons expliqué, autant qu’il était possible de le faire en une analyse aussi rapide, la nature de la Valeur, de la Valeur d’une marchandise quelconque, il nous faut porter notre attention sur une valeur d’un caractère particulier, la Valeur du Travail. Et, ici encore, au risque de vous étonner, je dois débuter par un paradoxe apparent. Vous êtes tous persuadés que ce que vous vendez journellement, c’est votre Travail ; que, conséquemment, le Travail a un Prix, et que, le prix d’une marchandise étant simplement l’expression monétaire de sa valeur, il doit certainement exister une Valeur du Travail. Eh bien, non ! il n’existe pas de Valeur du Travail, dans l’acception ordinaire du mot. Nous avons vu que c’est la quantité de travail nécessaire cristallisé dans une marchandise