Page:Massicotte - Dollard des Ormeaux et ses compagnons, 1920.djvu/58

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 60 —

Jurie

Prénom : Robert ; âge : 24 ans.

On le nomme généralement Jurée, mais Basset écrit bien lisiblement, partout, Jurie et nous adoptons cette orthographe. Un acte de Basset du 7 janvier 1660, nous apprend que Paul Benoist dit le Nivernois, charpentier, qui possédait la terre avoisinant celle de Dollard, au pied du courant Sainte-Marie, donne à Robert Jurie, “ pour le temps et espace qu’il a du gouverneur… la jouissance de certaine quantité de terre qu’il a défriché… a raison de 17 minots de grain, bled froment, pois ou bled d’Inde, par an… pendant iceluy bail.”

D’après le texte de l’acte de décès, on crut qu’il avait réussi à s’échapper des Iroquois, à gagner New-York et à repasser en France, mais on sut, plus tard, que cela était faux et il doit être un des quatre qui furent torturés et brûlés.

Lecompte

Prénom : Jean ; âge : 26 ans.

“ Lecomte, nous dit l’abbé Faillon, demeurait sur la paroisse de Chemiré, en Charnie, pays du Maine, aujourd’hui arrondissement du Mans, canton de Loué. Il s’engagea à l’âge de 21 ans, par contrat passé à la Flèche entre lui et MM. de Maisonneuve et de la Dauversière, le 30 mars 1653 (notaire de Lafousse), à aller à Ville-Marie, et le 20 juin suivant, il déclara dans la rade de Saint-Nazaire, avoir reçu de la Compagnie de Montréal, 120 livres en avancement des gages qu’elle lui avait assurés. (Faillon ib, 550.)

L’abbé Faillon ajoute qu’il faut le distinguer d’un autre Jean Lecompte de la ville d’Orléans qui fut tué avec Closse en 1662.

Ajoutons qu’au contrat de mariage de Pierre Cabazié [1] (Bassfet, 30 mars 1669), un troisième Jean Lecompte est présent.

  1. C’est ainsi qu’il signe toujours.