Page:Maupassant - Pot-pourri, paru dans Le Gaulois, 3 janvier 1883.djvu/12

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

forget

Eh ben non, j’ose pas, v’là le fait.

(Alors, Boireau indique une église réformée dont il parle avec un enthousiasme délirant.)

boireau

C’est mieux qu’les protestants, mieux qu’les juifs, mieux qu’les catholiques, mieux qu’tout. Eune nouvelle religion, vois-tu, c’est-à-dire que c’est la seule, l’unique, la vraie, la seule au monde dans deux ans. Tout c’qu’on y débite, un enfant le comprendrait, vu d’abord qu’c’est en français ; pisqu’c’est c’te religion-là la religion du peuple, eune religion, pour te finir, eune religion qu’on y fait tout c’qu’on veut ; on rend compte de c’qu’on fait à personne.

forget

Et on y baptise ?

boireau

Si on y baptise ?…

forget

Oui.