Page:Meilhac, Halévy - Le Château à Toto.pdf/12

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


de me dénicher des oiseaux dont j’avais envie… C’est alors que vous arrivâtes, mon bon père…


CRÉCY-CRÉCY.

Brusquement ; je te pris par la main, et sans prononcer une parole, comme ça m’arrive quelquefois… quand je n’ai rien à dire, je te fis rentrer au manoir. Avec une intelligence au-dessus de ton âge, tu me demandas l’explication de ma conduite… Cette explication, je te répondis que je te la donnerais un jour. Je vais te la donner aujourd’hui.


JEANNE.

Je vous écoute, et je vous embrasse…


CRÉCY-CRÉCY.

Peut-être, pour te la donner, serai-je obligé de te dire des choses étranges, ô ma fille !… Mais n’importe !… ne sais-je pas d’avance que ce que tu ne devras pas comprendre tu ne le comprendras pas… Notre devise à nous autres est : Pur-et-Créry Toi, ma fille, tu es pure, moi je suis Crécy !


JEANNE.

Parlez ! et ne craignez rien.


CRÉCY-CRÉCY, allant s’asseoir sur le grand fauteuil à droite. Jeanne s’assied près de lui sur un pliant.

Il y a quelques milliers d’années… car ils sont le bonne noblesse, les galopins… il y a quelques milliers d’années, les La Roche-Trompette et les Crécy-Crécy étaient amis comme… on ne l’est pas. La route qui part d’ici pour aller à Barentin était aux La Roche-Trompette, celle qui part de chez nous pour aller à Harfleur était aux Crécy-Crécy, et quand un voyageur s’aventurait sur une de ces deux routes, je te donne mon billet qu’il était sûr de son affaire… Le soir on rentrait au manoir. Les La Roche-Trompette rencontraient les Crécy-Crécy, les Crécy-Crécy rencontraient les La Roche-Trompette, et, l’on se demandait de ses nouvelles, et l’on parlait de ses petites affaires. — Eh bien, voisin, avez-vous fait bonne prise ?… — Mais pas mal, et vous ? — Moi, j’ai pillé trois marchands… — Moi, j’ai mis la main sur un gros prieur… il jure qu’il n’a rien, mais je ne le lâcherai pas qu’il n’ait donné