Page:Meilhac, Halévy - Le Château à Toto.pdf/35

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


CHŒUR GÉNÉRAL.
––––––Rondelinon, rondelinette,
––––––Faut pas, faut pas rougir comme ça.

PITOU.
III
––––––––Ce qu’il dit à Jeannette,
––––––––Je n’vous l’dirons pas ;
––––––––De frayeur la pauvrette
––––––––Cassa sa cruche, hélas !

CATHERINE, parlé.

Ah ! mon Dieu, monsieur, qu’est-ce que ma mère va dire. Oh ! les vilains hommes !


PITOU.
––––––––––Arrêtez là,
––––––––––Brunette,
––––––––Faut pas pleurer pour ça.

CATHERINE.
––––––––––Rondelinon.

TOTO.
––––––––––Rondelinon,

TOTO et CATHERINE.
––––––Rondelinon, rondelinette,
––––––Faut pas, faut pas pleurer pour ça.
CHŒUR GÉNÉRAL.
––––––Ronielinon, rondelinette,
––––––Faut pas, faut pas pleurer pour ça[1].
  1. Raoul, Catherine, le vieux serviteur, Toto, la vicomtesse, Massepain, Pitou.