Page:Meilhac et Halévy - Théâtre, IV.djvu/352

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



PAULINE.

Vous savez… jeune fille, on rêve… un idéal, mais quand on est jeune fille, on ne peut pas chercher… voilà le diable… Alors, on se marie pour avoir le droit de chercher… et on cherche…


LE BARON.

C’est pour cela que vous vous êtes mariée…


PAULINE.

Pas pour autre chose.


LE BARON.

Et vous avez cherché !…


PAULINE.

Je vous en réponds !… mais je n’avais pas rencontré… (Le regardant tendrement.) jusqu’à présent…


LE BARON, avec transport.

Jusqu’à présent !…


PAULINE.

Je ne l’ai pas dit.


LE BARON.

Vous l’avez dit…


PAULINE, petit coup dans l’estomac.

Ah ! non !


LE BARON.

Ah ! si !


PAULINE, nouveau petit coup dans l’estomac.

Je vous dis que je ne l’ai pas dit…


LE BARON, lui donnant une tape sur l’épaule

Je vous dis que vous l’avez dit.


PAULINE, avec une tristesse mêlée de fierté

Ah ! voilà que vous me méprisez déjà !