Page:Meister - Betzi.djvu/152

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Quant aux ouvrages de sentiment et d’imagination, il est plus essentiel encore d’exiger le choix le plus sévère. Les impressions faites par les ouvrages de ce genre deviennent avec tant de promptitude, avec tant de facilité, par une séduction si douée et si dangereuse, des habitudes dominantes pour le cœur et l’imagination ! Les premières impressions, nécessairement les plus vives et les plus fortes, sont par là même les plus ineffaçables. Que de premières lectures de ce genre auxquelles on doit toutes les singularités, toutes les affectations de mauvais goût, dont des esprits assez distingués d’ailleurs n’ont jamais pu se défaire ! Hélas ! que de premières lectures de ce genre auxquelles des ames trop susceptibles pourraient attribuer encore les faiblesses, les penchans vicieux, qui corrompirent la