Page:Mercure de France - Novembre 1789.djvu/264

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

PAYS-BAS.

De Bruxelles, le 14 Novembre 1789.

Nous avions promis la semaine dernière, le Manifeste des Mécontens Brabançons : ce Manifeste est un volume, et surpasse par conséquent la capacité de notre Journal ; mais, en entrant dans le Brabant Autrichien, les Insurgens ont aussi répandu une Proclamation conçue en ces termes :


Le Peuple Brabançon, par l’organe de l’État ecclésiastique et du troisième membre des trois chefs-Villes, conjointement avec plusieurs Membres de la Noblesse ;

À tous ceux qui les présentes verront, ou lire ouïront, salut :

« Comme nous nous sommes trouvés dans la dure nécessité de déclarer l’Empereur JOSEPH II, duc de Lothier, de Brabant et de Limbourg, déchu de la Souveraineté des Domaines, des Hauteurs et Prérogatives desdits pays ; il est de notre devoir indispensable d’exhorter et de recommander à tous en général, et à un chacun en particulier, de concourir au bien-être commun et au salut de la Patrie ; en conséquence, nous défendons très-expressément à qui que ce soit, de se liguer avec ceux du Gouvernement du ci-devant Duc, ou avec le ci-devant Duc lui-même, sous peine d’être punis comme ennemis de la Patrie. »

« Nous défendons pareillement de trou-