Page:Mercure galant - Juillet 1702.djvu/27

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Mais si de leur courroux approuvant la                  fureur,
Tu donnes à leur fougue une libre                          étenduë,
De l’Vnivers entier ils seront la                               terreur.

VII. SONNET.


TAndis que de Louis l’étendart se                déploye,
De mille sons guerriers on entend les          concerts,
Les champs des fiers Germains seront bientost   deserts
On poussera les cris celebres de Mont-                 joye.

*
Ce glorieux Heros issu du sang de                        Troye