Page:Mercure galant - Juillet 1702.djvu/43

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


seul, un de ces animaux se jetta sur son Cheval qu’il mordit à la croupe & à la cuisse, & attaqua mesme le Courier qui le deffendit avec son sabre. Des Paysans attroupez ont tué deux de ces animaux, dont l’un auroit devoré une Bergere sans le secours qui luy fut donné.

Je vous envoye les observations qui ont esté faites par le Sieur Louis Sauré Chirurgien, en présence de Mr Solinier, docteur en Medecine, sur l’ouverture du Cadavre