Page:Mercure galant - Juillet 1702.djvu/45

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


se laissa tomber. On courut à luy, & aussi-tost on le porta sur son lit. On luy fit une legere saignée, & prendre de l’Emetique, mais le tout inutilement. Il ne vêcut plus qu’une demi heure, pendant laquelle il perdit l’usage de la parolle & devint paralitique de tout le costé gauche du corps.

Le 27. aprés midy on fit l’ouverture du Cadavre. Aprés l’inspection des parties contenuës dans l’abdomen on trouva toutes choses en bon état. On y remarqua